Le mode d’hébergement préféré des Français

Premier hébergeur de France, la profession promeut un art de vivre qui s’adapte sans cesse aux attentes et aux tendances. Ancrée dans la ruralité, elle permet la rencontre avec la nature et la convivialité, avec une réelle attention portée au respect de l’environnement.

L’offre, riche et souple, permet de s’adapter aux besoins, aux attentes et aux moyens financiers de chacun.

Nos gestionnaires exercent tous le même métier avec la même passion : l’accueil de leurs hôtes.

Quelques chiffres

Qu’est-ce qu’un camping ?

Un camping doit être déclaré lorsqu’il accueille plus de 20 personnes ou propose plus de 6 emplacements d’hébergement de plein air.

Si les établissements sont diversifiés, le statut juridique, les réglementations et les conventions collectives sont identiques.

Les valeurs qui animent les gestionnaires sont également les mêmes : le goût de l’accueil des hôtes, le respect de l’environnement, le goût de la convivialité, du partage et de l’innovation.

L’histoire

Initialement, l’hébergement de plein air, c’était la pose d’une tente dans la nature, sur des terrains de particuliers ou des terres publiques. Peu à peu, l’accueil se structure et se professionnalise, une réglementation se met en place, des établissements se créent, des régularisations se font, des équipements sont installés  et les types d’hébergement se diversifient pour répondre aux attentes de chacun.

 

 

 

 

Dernières évolutions :

Années 1960 : apparition des caravanes.

Années 1980 : apparition des mobil home et augmentation du nombre de camping-cars en circulation.

Années 2000 :De nouvelles propositions, comme les équipements d’hébergement locatif sur emplacements (baptisées « résidences mobiles de loisirs »).

De nouveaux consommateurs viennent dans les campings qui, proposant une large palette d’activités, de type d’hébergement et d’équipements, entrent en concurrence avec les hôtels et les villages-clubs.

Aux côtés des établissements familiaux, création de chaînes de type associatif ou franchise et développement de groupes. Parallèlement, plus de 1.000 établissements ont disparu entre 2000 et 2018 : souvent des établissements de petite taille, des campings municipaux…

 

Les campings aujourd’hui

Le secteur connaît une évolution rapide, au rythme des tendances, rendue possible par la souplesse de ses infrastructures et sa capacité d’innovation. Les modes d’hébergement évoluent et les activités se diversifient, nécessitant de forts investissements.

Tentes, yourtes, tipis, mobil homes, caravanes, camping cars, cabanes dans les arbres… Du camping à la ferme aux structures plus sophistiquées, séjourner en plein air peut revêtir toutes les formes, correspondre à toutes les attentes et toutes les bourses.

Points communs à ces séjours : la nature, la convivialité, l’accueil par des gestionnaires passionnés.

 

Répartition :

    • 21 % de non-classés
    • 5.5 % de 1 étoile
    • 24.5 % de 2 étoiles
    • 32 % de 3 étoiles
    • 14.5 % de 4 étoiles
    • 2.5 % de 5 étoiles

 L’environnement

S’agissant du respect de l’environnement, à laquelle elle est attachée de par ses valeurs et qui constitue le socle d’attractivité du secteur, la FNHPA s’engage tout particulièrement : un partenariat a été signé en 2011 avec le Ministère en charge de l’écologie.

La FNHPA s’est engagée à mener des actions pour limiter les atteintes à l’environnement naturel, sauvegarder la biodiversité, mieux gérer les ressources, les énergies et les déchets, et assurer la formation de la profession en ce sens.

Elle travaille également à la sensibilisation des clients, co-acteurs en la matière.

Un premier bilan d’étape, positif, a été réalisé par le cereq en 2016.

Des efforts de formation ont été relevés, ainsi que l’intégration des critères de développement durable au label camping qualité, la promotion d’Eco Mobil-Home pour le recyclage des anciens mobil-home, et une attention toute particulière apportée aux TPE plus en difficulté sur ces thématiques.

En savoir plus (lien hypertexte) : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Théma%20-%20Hôtellerie%20de%20plein%20air%20-%20État%20des%20lieux%20du%20développement%20durable.pdf

 

Label camping qualité

En 1999, devant la multiplicité des labels et la confusion que cette profusion pouvait instaurer, la FNHPA s’allie à la Fédération des Campeurs, Caravaniers et Camping-caristes (FFCC) pour créer une charte de qualité unique.
Son originalité : réunir les professionnels et les consommateurs autour des mêmes exigences de qualité.
Concrètement, 665 critères concrets ont été définis autour de 5 engagements : l’accueil chaleureux ; la propreté irréprochable ; l’information précise et vraie ; l’emplacement privatif soigné ; l’environnement valorisé et respecté.
Des audits mystères sont menés régulièrement par des cabinets indépendants sur 665 critères concrets et, depuis 2001, une convention annuelle est signée avec le Ministère du Tourisme.

Trouvez votre camping labellisé : https://campingqualite.com